Quel cout prévoir pour un diagnostic plomb ?

Le plomb (Pb) est un élément potentiellement toxique lorsque celui-ci est présent en quantité importante dans l’environnement. L’exposition continue au plomb a un impact immédiat sur la santé humaine, et dès lors qu’il est libéré dans l’air ou entre en contact avec des substances consommables comme l’eau, il s’infiltre dans l’organisme en engendrant de graves effets sur la physiologie. Parmi les pathologies causées suite à l’ingestion ou l’inhalation de plomb, le saturnisme peut laisser des séquelles relativement handicapantes. L’instauration d’une règlementation permettant de contrôler la quantité de plomb dans un bâtiment a, notamment, permis de réduire le risque sur la santé, et se caractérise par un diagnostic réalisé par un professionnel.

Diagnostiquer le plomb : une affaire de spécialiste

Similaire à l’amiante, le diagnostic du plomb (CREP) est une opération indispensable avant la vente d’un bien immobilier, et doit être effectuée par un spécialiste certifié. Pour découvrir combien coute un diagnostic plomb, les intéressés peuvent, donc, s’adresser à de nombreuses entreprises proposant leurs services. En effet, la fourchette de prix n’est pas fixe et peut varier en fonction de critères associés au logement à analyser. Le tarif diagnostic plomb exact est, donc, établi selon les constats et le devis émis par le professionnel.

Il faut souligner que les prestataires demeurent en mesure de proposer un tarif exclusif et ne sont pas tenus de se restreindre à des protocoles prédéfinis pour ajuster ce dernier. Le spécialiste engagé garantira en revanche un travail d’analyse de la concentration en plomb dans diverses parties de la zone spécifiée, et qui ne sera réalisé généralement que pour des motifs immobiliers importants. En effet, la durée de validité du diagnostic est limitée à 1 an en cas de vente, 6 ans pour une location et reste illimitée si aucune trace de plomb n’a été détecté. Toutefois, dans le cadre de rénovation d’un ancien bâtiment ou de démolition, la procédure est automatiquement imposée afin d’assurer une sécurité sanitaire.

Le tarif basé sur la classe

Les personnes prévoyant une évaluation du plomb dans leur logement doivent également s’attendre à ce que la somme à régler soit basée sur une classe du plomb. Le travail préliminaire de l’agent en charge de l’opération sera, alors, de déterminer le niveau de dégradation du matériau avec un appareil spécifique avant de pouvoir établir un tarif diagnostic plomb adapté à la sévérité de la contamination.

Ces classes (0, 1, 2 et 3) définissent en outre de plusieurs paramètres qui permettront de préciser le coût du diagnostic. Plus la classe est élevée, plus l’intervenant devra rechercher des solutions pour prévenir la libération du plomb, et augmentera ainsi le prix du service. Par exemple pour la classe 0, le revêtement ne contient pas ou très peu de plomb et se conserve dans un état non dégradé. La classe 3 présente un revêtement significativement dégradé et représente un danger immédiat du fait de la propagation de poussières. A partir de la classe 2, le commanditaire sera dans l’obligation d’entretenir son revêtement.

Attention, les tarifs ne sont pas forcément représentatifs et servent uniquement en tant que repères pour donner une idée générale du budget à allouer.

Un montant de service abordable

La prestation d’un diagnostic du plomb ne dépasse pas, généralement, le coût de location d’un petit appartement pour les interventions relativement simples. Cependant, en fonction de la classe, la taille et la complexité du bâtiment, le prix peut facilement doubler. Le diagnostiqueur a, aussi, le droit de facturer les efforts mis en œuvre et les moyens de déplacements qu’il a utilisé pour achever le travail. De nombreux sites permettent d’ailleurs de comparer les offres dans le but de trouver les solutions les plus avantageuses. De ce fait, il est parfaitement possible d’estimer clairement combien coute un diagnostic plomb pour chaque classe en regardant les formules proposées par les entreprises en ligne.