Combien faut-il gagner pour acheter un appartement neuf à Paris ?

Ces dix dernières années, le prix des appartements parisiens ont connu une hausse fulgurante. Les banques n’octroient leurs prêts qu’à des ménages aux revenus très élevés. Si bien, qu’il est devenu très difficile pour les classes moyennes et plus modestes de réaliser un achat immobilier à Paris.

Il faut plus de 10 000 € par mois et par ménage pour acheter 75 m²

Aujourd’hui, pour pouvoir s’offrir un trois pièces de 75 m² à Paris, un ménage doit posséder plus de 10 000 € de revenus par mois, selon une enquête du courtier Vousfinancer.com. Pour un 50 m², il faut pouvoir démontrer de revenus au-dessus de 7000 €par mois, pour un financement par emprunt avec 10 % d’apport. Cette étude sur l’achat immobilier à Paris montre également que le pouvoir d’achat a diminué. En dix ans, les acheteurs ont perdu 4 m². Alors qu’auparavant, un emprunt avec un remboursement mensuel de 1000 € sur 20 ans permettait d’acheter un 26,7 m², actuellement les acheteurs ne pourront s’offrir que 22,7 m² dans les mêmes conditions. Cette hausse des prix de l’immobilier provoque une concentration des classes les plus hautes à Paris alors que les classes moyennes éprouvent de plus en plus de difficultés à rester dans la capitale.

Si vous avez besoin de conseils pour réaliser unachat immobilier à Parisou ailleurs, vous trouverez de nombreux articles à ce sujet sur le blog Immoz.

Achat immobilier à Paris : le prix du mètre carré en hausse

Il y a à peine 10 ans, le prix du mètre carré s’élevait à 6020 € à Paris, selon l’arrondissement. Cela équivalait à 451 500 € pour un 75 mètres carrés. Mais en quelques années, les prix ont bondi. Le prix du mètre carré oscille dorénavant entre 7930 € dans 19ème arrondissement, l’un des arrondissements moins chers, et 13 150 € le m² pour un appartement situé dans le 6ème arrondissement. Il s’agit d’une hausse de 62 % en 10 ans. Il faut donc débourser entre 594 750 € et 986 250 € pour un 75 m². L’achat immobilier à Paris est donc devenu presque inaccessible. La moyenne du prix du mètre carré a augmenté de 6,6 % en seulement un an et atteint 10 034 € en février 2019. Certains arrondissements ont des prix bien plus élevés.

Airbnb serait l’un des facteurs de cette hausse fulgurante des prix dans la capitale. En effet, les investisseurs qui veulent faire un achat immobilier à Paris savent que leur bien sera rapidement rentable grâce à la location saisonnière, et n’hésitent pas à payer un prix supérieur à celui correspondant à la valeur réelle du bien. Par ailleurs, les loyers parisiens connaissent un taux d’augmentation supérieur à celui de l’inflation. En 2018, après la fin de la mesure d’encadrement des loyers, ils ont connu une hausse de 2,5 %, selon une étude de Clameur. Pour en savoir plus, vous pouvez suivre ce lien.

L’allongement de durée des crédits ne compense plus cette augmentation

Pour compenser cette augmentation de prix, les taux de crédits immobiliers avaient diminué mais ont finalement atteint un plancher à partir de fin 2016. Ces faibles taux ne compensent plus la hausse des prix depuis que le prix du mètre carré dépasse les 9000 €. Les acheteurs ont donc de plus en plus de mal à obtenir un prêt qui finance en totalité leur achat. Les conditions d’obtention d’un prêt pour un achat immobilier à Paris sont également plus difficiles. Il était possible de faire des prêts très longs, mais les banques et les établissements de crédits ne peuvent plus se le permettre. Cela réduira encore le nombre d’acheteurs potentiels.