Travaux d’isolation pour mieux vendre son bien immobilier

L’isolation thermique d’un logement est devenue un impératif économique et écologique. En effet, on sait qu’une maison mal isolée est très énergivore, ce qui se répercute sur la facture de chauffage ainsi que sur l’environnement. Mais ce n’est pas tout. L’isolation de la maison est également un excellent moyen de maintenir la valeur de votre bien sur le marché immobilier. La raison est simple, le confort thermique est devenu l’une des préoccupations principales des acheteurs potentiels. Il faut donc faire les travaux d’aménagement nécessaires, des travaux qui, de toutes manières, seront rentables sur le long terme. On vous explique pourquoi.

Isoler sa maison pour garantir la valeur de son bien immobilier

Pour sensibiliser l’opinion publique aux problématiques écologiques, l’état mise de plus en plus sur la transition énergétique. L’un de ses aspects les plus significatifs est la modification de nos habitudes de consommation, notamment en terme énergétique (chauffage, électricité, gaz). C’est pour cela que les pouvoirs publics ont mis en place des réglementations thermiques (RT 2012) afin de limiter le gaspillage d’énergie des constructions neuves. Dans ce contexte, difficile pour les maisons anciennes de maintenir leur valeur sur le marché de l’immobilier sans passer, elles aussi, par la case isolation. Pour en savoir plus sur les avantages concrets des aménagements thermiques, cliquez ici.

L’isolation des combles : l’aménagement thermique le plus rentable

Pour savoir par où commencer vos travaux d’aménagement thermique, il suffit de voir lequel est le plus efficace et rentable. Sachant que plus de 30% des déperditions de chaleur s’effectuent par le toit, isoler ses combles est donc la priorité numéro un. Mais comment isoler des combles ? Il existe plusieurs techniques différentes, à privilégier en fonction de la nature de vos combles. Pour des combles perdus (sans espace), il est plus judicieux d’utiliser un isolant en flocons à répartir par soufflage sur l’ensemble de l’espace située sous votre toit. Pour des combles aménageables (avec un espace vivable), il faut plutôt privilégier le déroulage de plaques isolantes (laine de verre, par exemple) sur la charpente et les murs. Évidemment, isoler les combles n’est pas le seul aménagement thermique à envisager. Par la suite, il faudra passer aux murs, aux sols et ouvertures de l’ensemble de votre foyer. Un investissement pour votre confort de vie qui permettra, en plus, de rentabiliser l’achat de votre maison en cas de revente.

Un investissement couvert en partie par l’état

Le plus intéressant dans ces investissements, c’est qu’ils sont actuellement couverts en partie, parfois même en totalité, par les pouvoirs publics. Ils sont donc rentables tout de suite, et ce, grâce à plusieurs aides, subventions et crédits, dont :

  • le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)
  • la TVA à 5,5 % pour les travaux d’amélioration de la qualité énergétique
  • l’éco-prêt à taux zéro
  • les aides des entreprises de fourniture d’énergie
  • les coups de pouce économies d’énergie 2018-2020 pour tous les foyers modestes
  • les chèques énergie pour payer les factures d’énergie et les travaux de rénovation
  • le programme « Habiter mieux » de l’Anah) (Agence nationale de l’habitat)

Peu importe votre situation économique, professionnelle, géographique, il existe un dispositif susceptible de vous aider dans le financement de vos travaux. C’est pour cette raison que si votre logement nécessite des rénovations énergétiques, vous devez vous y prendre le plus tôt possible. En effet, ces aides ne seront pas éternelles et il serait dommage de devoir tout financer de sa poche, d’autant plus dans l’optique d’une revente ultérieure de votre bien immobilier.